Dégel du point d’indice : faites vos comptes !

Dégel du point d’indice : faites vos comptes !

Rappelons d’abord ce qu’est le point d’indice. Chaque agent public est positionné sur un
échelon dans son grade. Cet échelon détermine le nombre de points d’indice de son traitement.

Pour connaître le montant de sa rémunération mensuelle , il suffit de multiplier
la valeur du point d’indice par le nombre de points correspondant à l’échelon.

Annick Girardin a annoncé jeudi 17 mars à un an de la présidentielle une hausse du point
d’indice – “gelé” depuis 2010, de 1,2%.

Le timing de l’augmentation n’est évidemment pas étonnant. Depuis 1981, tous les pouvoirs
publics ont revalorisé la rémunération des agents publics avant la campagne présidentielle, à
l’exception de celle de 2012.

Il faut saluer la fin de la longue période de gel du point d’indice (2010-2016).
Pour autant, cette mesure risque de déplaire à tout le monde sur le plan financier, tant aux
fonctionnaires qui vont trouver la revalorisation sur leur feuille de paie faible, qu’aux
employeurs publics qui doivent trouver, près de 2 milliards d’euros pour absorber cette
hausse.

La revalorisation de 0,6% du point d’indice prendra effet le 1er juillet 2016 sans effet
rétroactif au 01/01/2016. De fait, appliqué en année pleine 2016, l’effet financier sera de
0,3%.

Viendra ensuite une nouvelle revalorisation au 01/02/2017 de 0,6%. Il faut comprendre
qu’en 2017, aucune négociation sur la revalorisation du point d’indice n’aura lieu.

 

 

 

Télécharger